C’est possible de guérir les blessures de son enfance!

L’enfant que tu as été vis toujours en toi.

Comment sait-on si on souffre des blessures de son enfance, ou du passé ? 
A moins d’avoir vécu des traumatismes et que le simple fait de les évoquer t’amène les larmes aux yeux ce n’est peut-être pas toujours évident de détecter qu’il y a dans ton quotidien des souffrances qui proviennent de blessures émotionnelles de ton enfance.

Alors, laisse-moi te guider : 

  • Si tu ressens souvent de la frustration, de la colère, notamment dans tes relations
  • Si tu penses que la manière dont “les autres” (collègues, amis, parents, enfants…) se comportent avec toi est injuste
  • Si tu penses que tu es invisible, que tu ne te sens pas à ta place, par exemple
  • Si tu culpabilises d’avoir des comportements inappropriés de dire des choses déplacées, de te mettre en colère
  • Si tu doutes de toi, et que tu ne te sens pas en confiance pour t’écouter

Chacune de ces choses est une indication qu’il y a en toi une souffrance qui n’est pas réglée, et qui provient de ton passé. Peut-être es-tu consciente de son origine ou peut-être pas, et ce n’est pas important.  Ce qui est important c’est d’aller apaiser cette souffrance. Car tu n’es pas obligée de vivre avec…

Pour avoir réparé beaucoup de mes souffrances du passé, et avoir accompagné des centaines de femmes à en faire de même, je sais 3 choses :
– C’est facile, simple d’accès et direct !
– C’est rapide, en quelques minutes l’apaisement arrive déjà et tout ce qui est réparé l’est pour TOUJOURS
– C’est POSSIBLE  de trouver la paix intérieure 🙂

C’est ce que je te raconte dans cette vidéo :

La première étape clef que je te rappelle cette semaine, c’est “l’enfant que tu as été vit toujours en toi” et tout autant que sa joie de vivre est là et peut s’exprimer parfois, il a peut-être besoin de réparer des blessures, de se sentir accueilli et de se sentir compris, cet enfant 🙂

Et si tu allais à sa rencontre ?

Mon message de cette semaine, c’est  “L’enfant que tu as été vit toujours en toi” 🙂 

Avec tout mon amour,
je crois en toi, 
Amel

 

PS : voici l’image et la phrase que tu peux garder précieusement avec toi, et partager à ton entourage cette semaine

enfant-interieur-blessures-passe-Akasha-Lecture-akashique-source-Leger

enfant-interieur-blessures-passe-Akasha-Lecture-akashique-source-Leger

Leave a Reply