Jusqu’où auras tu besoin des autres pour te dire ce qui est bon pour toi ?

Cet article a été écrit il y a 2 ans, et semble bien dater… mais je trouve son message universel et toujours d’actualité, pour toi qui vient suivre un accompagnement et apprendre à faire des lectures. 

je-rayonne-ma-lumiere-avec-l-akasha-amel-leger-Source-pexels-freestocks
je-rayonne-ma-lumiere-avec-l-akasha-amel-leger-Source-pexels-freestocks

Moi, j’ai eu besoin d’en arriver à plusieurs situations difficiles, avant de véritablement sentir que je n’ai besoin de personne (en harley davidson ! ) pour me dire qui je suis.

Je sais depuis toute petite que j’ai tout EN moi,

A chaque fois qu’une situation étrange ou désagréable arrive, un imprévu par exemple, j’ai au fond de moi la sensation de savoir pourquoi.

Même quand je suis malade, la même chose se produit. Je sais pourquoi. Je sais ce que j’ai à ouvrir en moi pour avoir la réponse.

Et quand je suis un peu en hésitations, il me suffit de me poser en méditation et la réponse remonte de mes tréfonds.

Je dis moi, mais vous aussi vous avez l’information.

Et pourtant, j’allais voir le médecin, jeune et attendait de lui qu’il me dise ce fameux pourquoi.

J’attendais qu’il comprenne les messages de mon âme, et me les transmette.

Bon, je ne repartais quand même que avec des médicaments, et une ordonnance. jamais plus.

Enfin si, déçue.

Déçue parce que j’attendais qu’il me dise quelque chose que seule moi je savais.

Seule moi je savais pourquoi tels ou tels symptômes s’étaient développés.

Il fallait juste que je m’écoute. Et souvent je le faisais.

C’est grâce à ça que ma vie a été si fluide et que j’ai globalement eu ce que les autres appellent “de la chance”. Je suivais mon intuition, ma petite voix, mes guides, sans même m’en rendre compte.

 

Mais c’est quand j’ai découvert les lectures akashiques que j’ai réalisé que je me connaissais vraiment bien mieux que ça, et que j’étais connectée à mon âme, mes guides, déjà.

Mais vous savez comment on fonctionne. On attend une validation. On attend que l’extérieur vienne nous prouver qu’on a raison… quelque part on le sait, mais c’est bien si on est confirmé.

 

Alors j’ai commencé à demander à quelques copines de faire des lectures pour moi.

Et j’ai compris à mes dépends que personne à l’extérieur ne peut mieux savoir que moi  pour moi.

Et pourtant je fais des lectures akashiques toute la journée me direz vous ?

Oui, mais j’aime rappeler à chacun et voici une occasion de plus de le faire, que chaque chose que j’indique, ou que l’extérieur peut nous dire doit passer dans notre filtre intérieur.

Comment je me sens avec cette idée ? est ce que ça me parle ? qu’est ce que ça me dit de moi ?

 

Moi ? il a fallu qu’une personne me dise qu’elle me pensait être une extra-terrestre pour que je me dise “non, mais arrête, tu vas pas croire tout ce que te disent les gens”

On pourrait me dire que je suis folle, farfelue, belle, ou diplomate, chagrine, ou stressée…

On pourrait tout me dire et je dirais oui, ok. Tu me dis ce que tu sens, ce que tu entends, même si c’est juste sur le moment

Et moi j’irai retrouver mes profondeurs pour questionner.

Je sais aujourd’hui tellement qui je suis pour entendre tout et être en paix avec tout ce que les gens me disent. Alors peut-être pas dans la minute.

Mais je sais que comme vous, je suis …

Je suis quoi ?

Je suis moi, et je rayonne ma lumière.

Je suis un être divin, une partie de l’Univers

Je suis amour, je suis bienveillance et compassion.

Je suis aussi et surtout bien plus que ce que je sais.

Je suis Tout, relié à l’Un.

Je suis toi, et moi, Nous enfin.

Tout à la fin.

Et c’est tout ce qui importe.

 

Belle lecture et relecture de ce dernier passage, qui est un soin pour vous, un rappel une rengaine à retrouver sur votre chemin de temps en temps, car elle vous envole dans une énergie douce, celle inconditionnellement Amour de la Source.

Belles ailes,

Amel

 

 

Leave a Reply