Le temps, un des mystères de la Terre

Texte écrit en me baladant dans l’Akasha, c’est le savoir de mon âme que j’ai récupéré ce jour-là :

Le temps est un des mystères de la Terre. Nous croyons le dompter et le gérer, alors qu’il se manifeste à travers nous. Nous croyons qu’avec nos montres et nos horloges nous savons exactement le temps que nous avons.

Mais nous avons déjà tous été témoin des bizarreries du temps. Un coup, il nous semble long, à attendre le médecin, ou à attendre un train sur un quai de gare en hiver. Une autre fois, auprès d’un être cher, il passe à toute allure, sans nous laisser profiter. Le filou, je ne l’ai même pas vu passer !

Il est temps de vous révéler la vérité sur le temps : il n’est qu’une construction pour nous aider à vivre sur Terre. Une tranche après l’autre, le passé, le futur, le présent, chacune a son espace-temps. Tous ces temps ne sont qu’un, un seul et même moment dans lequel nous avons la joie de nous balader pourtant à notre guise. La Terre est un espace où tout est matière, tout est matérialisé, le temps est donc poussé ici à son extrême et nous ne pouvons pas revenir dans le passé, car pour qu’il soit le plus matérialisé possible, cela était une condition nécessaire. Le futur, lui, est parfois lointain, et parfois proche, mais c’est pareil, le seul temps qui compte vraiment sur Terre c’est le présent.

Et pourtant …

Pourtant, sur Terre, nous ne faisons que peu attention au présent, la plupart du temps préoccupés par le passé, la culpabilité d’avoir mal fait quelque chose… ou alors déjà dans le futur, angoissé de ce qui pourrait nous arriver. C’est donc bien peu que nous sommes dans le présent, obnubilés  par les aléas du temps, nous préférons essayer de contrôler ce qui va arriver, ou de réparer ce qui a pu se passer.

Et pourtant, 

C’est bien dans le présent que tout cela est possible. Car dans le présent nous sommes alignés, physiquement, avec notre âme, donc notre divinité, donc notre véhicule de lumière qui nous permet à n’importe quel moment, de prendre la tangente, et de se balader dans l’espace, et dans le temps. Ainsi, en étant pleinement présente à moi-même dans le présent, j’ai revécu ma naissance, et je peux me balader aussi dans le futur (ça je n’ai jamais fait, ça ne me donne pas trop envie), mais j’ai fait plein de voyages dans le passé pour apaiser des situations et des relations. Ainsi donc je peux jouer avec le temps.

Oui, mais ça c’est quand on est en 5D, et dans l’invisible ! et pour la 3D ?

C’est exactement pareil quand on est en 3D, et dans notre vie matérielle. Ce qui nous permet de faire bouger la ligne du temps c’est notre état intérieur.

Stress =peur=  accélération

Joie=Amour=Ra-len-ti !

Si c’est sur 🙂 il m’est arrivé plus d’une fois d’être en retard pour aller à un rendez-vous, mais en faisant exprès de me détendre, de profiter de mon trajet, et en me disant que même si j’arrivais en retard ça irait bien, que du coup, je suis arrivée à l’heure, ou même une fois en avance !! Il m’est aussi arrivé de partir en retard et d’être méga stressée est aussi vraie… bien sur je suis arrivée en retard cette fois-là 🙂

Alors, à vos expériences 🙂

Le-temps-un-mystere-de-la-terre-akasha-amel-leger-Source-Pexels-christopher

Le-temps-un-mystere-de-la-terre-akasha-amel-leger-Source-Pexels-christopher

Quel est la clef pour commencer à jouer ?

Comme sur l’image que j’ai trouvée “par hasard” pour illustrer cet article ” so, what if” qui se traduirait ici par, “Et alors ?” ou ” Et, que se passerait-il si…”, la clef pour moi c’est d’imaginer le pire qui peut se passer si j’arrive en retard. Je me rends alors compte que ce pire là n’est pas grave, et que je vais continuer à vivre malgré tout 😉 Je vois alors les alternatives et je commence à me détendre sur le trajet. Puis je met une musique que j’aime et je profite 🙂 sans trop regarder ma montre (enfin ça marche quand même quand je la regarde… j’ai l’impression que le temps n’avance pas, c’est très bizarre : je m’attends à ce que les minutes passent par deux ou trois, et elles passent lentement, l’une après l’autre)

Racontez-moi vos expériences en commentaires, je serai contente de les lire 🙂

Avec Amour,

Amel Léger

Leave a Reply