Il est temps d’arrêter de se raconter des histoires

AmelLeger-Akasha-IlEstTemps d'écouter les signes

AmelLeger-Akasha-IlEstTemps d’écouter les signes

Oh oui ! Il est temps d’arrêter de se raconter mutuellement nos histoires et de vivre notre vie différemment.

C’est une phrase assez banale, ce que je veux dire avec ça :

  • Il est temps d’arrêter de se raconter mutuellement des histoires…

Nous vivons des expériences qui nous paraissent déroutantes, et que nous ne comprenons pas.

exemple : je vais à la FNAC pour acheter un livre, je sais dans quel rayon il est, sur quelle étagère, car j’en ai acheté un exemplaire la semaine dernière. Je m’y rends, mais je trouve un autre livre à cette place là. Je me sens appelée par ce livre, que j’achète, et lorsque je le lis à chaque fois, que ce soit une page ou deux ou tout un chapitre des vagues de frissons m’envahissent, des compréhensions me viennent. 

Cet exemple semble EXTRA-ORDINAIRE. Il n’est que ORDINAIRE en fait. Il s’agit juste d’une situation de la vie où on vit notre vie à partir de notre âme, notre intuition, notre guidance sacrée, au lieu de à partir de notre mental.

La suite de l’exemple: Au lieu de prendre ce second livre je peux me questionner sur le livre que je venais chercher et qui ne se trouve pas là, questionner les vendeurs, être déçue de ne pas trouver ce que je suis venue chercher… je vais ressentir de la frustration.

Mais cette frustration n’est alors que le message de mon âme qui n’a pas eu le livre qu’elle est venue chercher.

Encore la suite de l’exemple : Mais alors, pourquoi ma guidance m’a amenée à l’FNAC pour un AUTRE livre, si le livre que je devais acheter ce jour-là est le second et non le premier ? 

Eh bien le message de ma guidance était surtout d’aller à la FNAC, et le premier livre que je cherchais était JUSTE un prétexte pour me faire m’y rendre ! Vous voyez à quel point je peux être frustrée de ne pas avoir trouvé le premier livre. Car sur le moment je n’ai plus envie de chercher le premier livre. Au contraire je suis super curieuse du second, j’ai envie d’aller vite le lire !! ça c’est l’indicateur, à l’inverse, que j’écoute et je laisse mon âme me guider 🙂

En l’occurence, ce jour-là j’ai été très heureuse de trouver le second livre, et l’autre m’a paru plu du tout important… j’étais en paix, et j’ai vite compris que le premier avait vraiment été un prétexte dans mon histoire pour me faire rencontrer le second. J’étais heureuse et curieuse de découvrir ce nouveau livre. 

DONC ” il est temps d’arrêter de se raconter des histoires mutuellement” signifie :

On a tous des exemples comme celui-ci, de choses qui n’étaient pas prévues, ou de signes reçus et très clairs. Et nous passons notre temps à nous les raconter, comme s’ils étaient des évènements EXTRA-ORDINAIRES. Alors que ce ne sont QUE des manières différentes de vivre le VRAI ORDINAIRE. Alors que ça devrait être comme ça qu’on vite au quotidien.

  • … et réhabilitons les signes dans notre quotidien, pour les écouter et vivre une vie plus simple, plus agréable 🙂

De mon lever, à ce que je vais manger au petit déjeuner, à mes activités personnelles ou professionnelles, je peux vivre mon VRAI ORDINAIRE à chaque instant. Je peux demander une guidance pour un rdv qui ne me semble pas juste, ou une tâche que je n’ai pas envie d’accomplir. Ou je peux demander à recevoir des signes de ce qui serait bon pour moi, là maintenant, dans l’instant. Et les suivre…. aussi simple que ça. Et toi aussi tu le peux.

Encore faut-il les reconnaitre… ça fera l’objet d’un autre article….

Namasté

Belles ailes,

Amel

 

Source photo Pexels Kaboompics

2 Responses to “Il est temps d’arrêter de se raconter des histoires

  • Ça semble tout simple et c’est justement ce qui me plaît !! 🙂
    Cette façon de revenir à son vrai ordinaire me semble essentiel, surtout quand on démarre une activité à son compte car au lieu de vouloir tout contrôler on va se laisser guider ce qui est un poids en moins énorme !

    • Aurore, oui, ut as tout compris 🙂 se lancer à son compte, c’est vraiment aller à l’essentiel de sa vérité, et pour cela, il suffit d’ouvrir et de laisser faire 🙂 tu lances quoi, toi ?

Leave a Reply