Nouvelle Interview “Pas si ordinaire…”

PasSiOrdinaire-Lamya-Reconversion-professionnelle-AmelLeger-Akasha
PasSiOrdinaire-Lamya-Reconversion-professionnelle-AmelLeger-Akasha

Voici la dernière interview à laquelle j’ai répondu pour une jeune chaine YouTube, “Pas si ordinaire” animée par Lamya. J’ai adoré le projet de cette jeune YouTubeuse qui nous dit :
“Je vais partir à la rencontre de personnes ordinaires qui ont fait des choses extraordinaires, celles qui sont sorties de leur zone de confort et qui ont réalisé leur(s) rêve(s) en partant de rien ou presque et celles qui ont opéré une reconversion réussie en partant d’un domaine très différent. ”

Alors évidemment, j’ai passé un superbe moment avec Lamya, même si elle m’a fait revenir, pour les besoins de la cause, sur des périodes moins agréables de ma vie, mes burn-outs et les débuts de ma reconversion professionnelle, il y a 5 ans.

Mais surtout, en réécoutant l’interview juste avant de vous la partager, j’ai eu un grand “A-ha moment”.

C’est quoi un “a-ha moment” ?
C’est une expression de la célèbre Oprah Winfrey, pour définir ces moments, petits ou grands, où soudain quelque chose nous frappe, nous semble évident. Une prise de conscience.

Alors quel était mon aha, à moi ?

Eh bien j’ai réalisé que j’aime parler, ça ce n’est pas nouveau, mais que j’ai me faire du “freestyle”. Evidemment, je savais de quoi l’interview allait parler, et si je ne connaissais pas les questions à l’avance, je ne m’étais pas particulièrement préparé. Mais j’ai dit sur le moment ce qui était juste. Simplement.

Et je découvre, alors que ça fait 5 ans que je cherche et explore le retour à soi, que mon Moi Divin, est décidément très spontané, très libre, et joyeux, et que j’aime parler sans savoir ce que je vais dire.

A priori, j’avais pourtant choisi l’écriture comme moyen d’exprimer au monde ce que j’ai à dire, ce que mon âme, et mon essence ont à partager avec le monde. Et cette prise de conscience ne remet pas cela en question. Mais l’écriture nécessite un peu de structure. Et permet une censure. Je contrôle ce que j’écris sur le moment, et les relectures et corrections post-écriture sont nombreux.

Mais là, j’ai senti monter en moi une envie de laisser paraitre ma spontanéité dans ma manière de communiquer.

“La spontanéité, ce n’est pas contrôlé mais c’est guidé” 

… entends-je soudain alors que je t’écris mes prises de conscience pour toi.

“La spontanéité, c’est le moment où on laisse son âme s’exprimer…” 

Je laisse tout cela infuser et je vous laisse avec la vidéo : Bon visionnage !

Ah oui, j’oubliais, dans ce moment spontané qu’a été cette interview je me suis entendue dire une belle phrase je vous la note ici en souvenir :

“Accéder à l’Akasha, à son intuition, c’est revenir tellement près de soi, tellement à l’écoute de soi qu’on peut aussi entendre l’Univers qui nous parle à l’intérieur de nous” 

Belles ailes,

Amel

Leave a Reply