Akasha, qu’as tu à me dire sur “OSER” ?

akasha oser entrepreneur
Source Unsplash.com

Voici le texte écrit pour le Blog De Coeur à Soi, à l’occasion d’une discussion sur le thème “Oser” animée par Delphine Meyer, et avec Déborah Adam et Val Revival. Nous avons passé un très bon moment que vous pouvez visionner en Replay ici.

Voici le donc le texte que j’ai écrit, en me branchant à l’Akasha, pour cette thématique. Les questions que j’ai posées sont en gras.
“Oui, ose bien sur, la question se pose souvent en toi cher citoyen, dans des termes erronés, tu crois que tu peux ou ne peux pas oser, et tu te fourvoies, car bien-sûr tout te porte à oser !
Souvent dans ton coeur, l’élan est si grand, mais inhabitué que tu es, tu prends cela pour de la peur, là c’est l’envie et l’enthousiasme, une fébrilité de ce passage qui commence à t’animer.
Tu gèles, croyant à de la peur
Au lieu de foncer, tête relevée, pour regarder la réalité.
La Réalité, celle où ton âme t’appelle à vivre ce qui t’anime.
La Réalité, où tu expérimentes la vie d’un angle très intérieur, répondant à tes élans du dedans.
Là, se trouve le plus vrai de ce qu’a à exprimer ton coeur.
Là, se trouve la paix de l’instant présent.
Un instant présent qui peut désormais être en paix, car il est comblé d’action juste, celle en accord avec l’élan du coeur, l’élan de vie.

Pour quoi oser ?  Pourquoi Ne pas Oser.
Revenons à la définition pour nous éclairer :
Si tu te demandes, un matin en te réveillant, ou un soir en te couchant, si tu dois OSER, faire ceci ou cela, c’est déjà que tu as eu l’information arrivée jusqu’à toi.
Ton âme- que tu appelles ton Soi supérieur, ou ton grand soi, ou ton coeur, ou presque comme bon te semble – ton âme t’appelle à vivre de nouvelles expériences.
Ton âme t’appelle à se réaliser dans ton expérience de la Terre, alors tu es invitée.
Et ce que tu interprètes comme une possibilité de la suivre où de ne pas te laisser tenter, c’est simplement la réponse raisonnée, qui ne comprend pas forcément les raisons de ton incarnation.
Ta raison aimerait contrôler, et souvent l’âme nous pousse dans des coins nouveaux, inexpérimentés, des coins qui méritent que l’on sorte de notre zone de confort, ce que déteste notre raison.
Mais elle ne fait que semblant de te bloquer le chemin.
Rien ne peut arrêter l’élan de la vie, comme la vie elle même.
La fleur pousse, l’arbre coupé continue de grandir, et le ruisseau de passer autour des cailloux.
C’est cela, ton raisonnement n’est autre qu’un cailloux, et la vie en toi finira par reprendre, dans un jour, 1 an ou mille an, pour t’emmener vers le chemin de ton âme incarnée.

Alors donc pourquoi oser?
Pour gagner du temps pardi,
pour vivre la joie de l’élan, la joie de la vie complètement conscient
ENFANT, bébé, on est des machines à oser, on essaye, on teste, avec l’environnement, avec les autres, on apprend TOUT et à se construire son sens du soi, surtout. On apprend parce qu’on ose, mais ça ne s’appelle pas oser à ce moment la, ça s’appelle apprendre, grandir, se développer. C’est un mouvement qui est naturel pour nous, que nous ne freinons que parce que nous avons entendu beaucoup (ou certains peu) de choses au sujet de ce que nous faisons. Et ces choses, nous les avons intégrées dans notre processus de croissance. Donc une fois adulte, on a intégré des croyances, des phrases répétées “tu es maladroit, tu es lent, tu va trop vite, tu ne vas pas au bout des choses…”, et du coup, ces croyances-là que l’on a entendues, ou expérimenté (dans divers environements, entourage, parents mais aussi école), on doit apprendre à les déconstruire, et c’est ce qui se passe aujourd’hui, on est comme à l’ère de la déconstruction des fausses croyances, à l’ère de la libération

Comment passer au-delà de nos barrières ?
En se rappelant simplement la vérité de qui l’on est. Quelle que soit la pratique, quelle que soit le vocabulaire, il n’est pas religieux, il n’est pas connoté. Mais il dit tout si vous écoutez avec votre coeur, et sentez l’énergie cachée dans chaque mot.
« Vous êtes l’idée dans l’esprit de Dieu » Marianne Williamson, extrait d’un cours en Miracles
Vous êtes une partie, une infime partie dans l’océan de Vie, d’Amour qu’est la vie, qu’est la création, et une Partie qui est reliée à cet océan, une partie qui n’est pas séparée de cet océan, mais qui fait corps avec elle.
Une partie qui ne peut donc pas se dissocier, ni s’échapper pour vivre sa vie de son côté. Ce n’est simplement pas dans les lois universelles.
En se rappelant de cela, donc, vous pouvez simplement accepter, aidé, de vous laisser faire, de vous laisser traverser par la Vie et son élan, sans « résistement »
En vous rappelant cela, car vous le savez déjà et vos cellules ne l’ont pas oublié, c’est à votre raison que vous rappelez la raison, à votre raison que vous rétablissez la vérité.
Elle se laisse ainsi emporter plus facilement, et au lieu d’être une barrière face à vous fermement érigée, elle devient votre meilleure alliée et se met désormais à votre disposition.”

Pensez à visionner le replat de notre discussion sur le Thème “Oser” en Replay ici
Belles ailes,
Amel

Leave a Reply