Un indigo ne peut pas changer les gens… ah oui ?

Amel Léger Akasha- enfants indigo - Source photo Pexels DavidMcEachan
Amel Léger Akasha- enfants indigo – Source photo Pexels DavidMcEachan

C’est évident. On ne peut pas changer les gens. Nous ne sommes pas là pour changer les gens, ce n’est pas de notre responsabilité. Notre responsabilité et par là entendez “notre mission” (celle qui nous est confiée par l’univers et qui n’a à voir qu’avec nous-mêmes) est de participer au changement du monde par notre propre comportement. Et oui, on n’échappe pas à :

 Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.Mahatma Gandhi

J’ai parfois des difficultés de communication avec mon entourage, à un moment ou l’autre. C’est à dire que parfois je souffre de la manière dont on me parle, ou des remarques qui sont posées sur ma personne. Bien sur dans ces cas-là, je sais aller regarder, à postériori, ce qui est touché chez MOI.

> Lire l'article "Que me dis-tu, toi, sur ma personne ?"

Je sais ME remettre en question, même quand le comportement peu agréable vient de l’extérieur. Parce que je sais qu’il ne s’agit pas de l’autre. (s’entrainer avec le Travail de Byron Katie)

Une autre manière de faire ?

Pour les personnes que l’on voit souvent, au quotidien, auxquelles ont tient, et qui ne sont pas forcément dans une démarche de remise en cause, on peut s’y prendre autrement, qu’on les aime ou pas d’ailleurs 😉 C’est finalement assez simple. Puisque nous ne sommes pas responsables du comportement des autres, nous ne pouvons pas prendre sur nous de leur dire comment se comporter, et la communication bienveillante a ses limites. Si je dois dire à l’autre toutes mes émotions : “je me sens seule quand j’entends ça“, ou “ je me sens triste face à cette phrase“, on n’a pas fini et l’autre peut ne pas du tout être prêt à entendre cela, et ça peut devenir compliqué, surtout quand on en est aux débuts de cette communication de soi-même et qu’il nous arrive encore de dire des “tu”

Je vais donc reprendre la technique de l’AG au compte du quotidien : 

> Lire l'article "Un Indigo en collectivité, c’est pas une bonne idée !"
  • En amont de la rencontre : Prendre un temps pour respirer, se mettre dans l’espace de soi avec tout l’univers et poser ses demandes de ce dont on a envie qu’il se passe pendant cette rencontre : on a envie de paix, de bienveillance, d’amour peut-être, que la rencontre se passe dans le calme, la douceurattention il ne s’agit pas de dire comment on a envie que l’autre se comporte : “je veux qu’il me fasse des compliments, qu’elle me pose telle question…”;-) Juste de sentir en soi ce dont on a envie pour cette interaction –et si on n’a plus envie de l’interaction elle-même, on peut aussi bien l’annuler.
  • Je m’attarde un instant sur cette demande :  Il s’agit de remettre cette rencontre dans les bras de l’Univers. L’univers nous a créé (ou Dieu si vous préférez, qu’il soit religieux ou non) et nous met dans des situations pour notre évolution constamment. Le fait de prendre un temps AVANT la rencontre permet de nous préparer à vivre cette interaction à partir de cet espace, dans l’Univers où tout est juste. Et de se rendre disponible à ce qui EST pour nous.
  • La demande qui pourrait découler de cette préparation, si je devais la formuler de manière globale serait : Mon Dieu, aide moi à vivre en tout temps le meilleur pour moi, à aller vers ma paix, et là je sais que je vais rencontrer une personne avec qui parfois il y’a de l’incompréhension qui me rend triste, peux-tu m’aider à me sentir en paix dans cette situation, à voir au delà des apparences pour comprendre ce que j’ai besoin de comprendre de cette expérience ? Merci 

Il s’agit d’une nouvelle habitude a prendre.

Et si ce n’est pas fait avant, vous pouvez aussi vous isoler 2 minutes aux toilettes pour le faire. Et bien sur après. Pour vous apaiser. Prenez un temps rien que pour vous et demandez dans votre coeur ce qui a besoin d’être mis en lumière par cette interaction.

La prière, c’est un temps que l’on passe complètement en solitude, en ouverture avec son coeur.

Dans l’intime espace de sa relation à son âme. 

Dans l’intime espace de sa relation à Soi-m’aime

Dans l’intime espace de sa relation à Dieu.

Merci.

Parce que quand nous demandons de l’aide, nous la recevons toujours. Pas forcément de la manière dont on pense, ni au moment où on voudrait mais ça arrive.

Le jour où j’ai écrit cet article, j’ai ressenti un désaccord avec une personne proche. J’ai été en moi, et demandé. Mais surtout je me suis rappelée que c’était entre les mains du divin de me faire vivre cette situation. Si je me rebelle et je cristallise sur la personne face à moi, je passe à côté de mon enseignement à moi. Et quand la compréhension se fait en moi, je me sens en paix en moi et face à la personne, même quand elle m’a dit des mots qui m’ont fait souffrir. Pas besoin d’en reparler. J’ai même expérimenté plusieurs fois que quand j’atteins la compréhension en moi, l’autre change son comportement, ou s’excuse, sans que je n’ai rien demandé. 

Merci

Amen,

Amel

PS: par rapport au titre de l’article :

Un indigo ne peut pas changer les gens… ah oui ? La réponse serait évidemment que si, il peut ! La première personne à changer étant soi-même, cela impacts complètement les comportements des autres. Mais le but premier ne peut pas être de changer les autres, car quand le focus est sur les autres, il est bien loin de soi, or c’est ici que tient notre mission de vie : en nous-mêmes.

Leave a Reply